J. J. Grandville – Les métamorphoses du jour 1828

Jean Ignace Isidore Gérard, plus connu sous le pseudonyme Jean-Jacques Grandville, était un caricaturiste français.

Les Métamorphoses du jour (1828-29) est une série de 70 scènes dans lesquelles des personnages humains sont représentés avec une tête d’animal en situations satyriques. L’artiste employait cette méthode pour critiquer ses contemporains et surtout à la monarchie de juillet, qui ne cessait d’essayer de censurer ses dessins.

illustrationchronicles_jjgrandville_lesmetamorphosesdujour_1500

Planche LXIII.

L’écolier – Indicatif présent: Je m’ennuie

Le maître – Tu t’ennuies.

L’écolier – Vous m’ennuy…

Le maître – Pas cela.

L’écolier – Nous nous ennuyons, vous vous ennuyez.

Dans cette planche, les étudiants sont tous des perroquets, peut-être en évoquant la répétition « sans réflexion » de ces oiseaux. En plus, le maître est un âne, qui représente un système éducatif défaillant.  D’autre part, l’emploi des oiseaux exotiques peut aussi faire allusion aux habitants des anciennes colonies, forcés à apprendre le français.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s