Pourquoi « La Ruta del Loro »

La Ruta del Loro/ La Ruta del Oro

Comme j’avais prévu au début du semestre, le titre de l’exposition serait « La ruta del Loro». Je ne sais pas s’il faudrait adapter le titre en français, ou en anglais pour amplifier les possibilités de diffusion du projet. La ruta del Oro, fait allusion à la route de commerce entre l’empire d’Espagne et ses colonies. L’un des exemples emblématiques de cet échange était l’or, mais aussi l’importation d’espèces exotiques, comme les perroquets ou loros en espagnol. Par rapport à l’idée initiale, le titre suggère la comparaison de l’histoire du prélèvement des richesses des colonies dès la découverte de l’Amérique avec les migrations des oiseaux.

Le parallèle entre l’Or et le Loro est le centre des réflexions à développer pour cette recherche. Le projet place la représentation des oiseaux exotiques en Europe non seulement comme symbole de pouvoir, mais comme le résultat des flux migratoires et de déracinement des peuples conquis. Plus qu’une migration d’oiseaux sur le globe, il s’agit d’une migration iconique de ceux-ci sous le regard occidental. Ce travail s’intéresse à la mondialisation et aux questions géographiques qui en découlent, à la production et l’exposition de l’art et des images, ainsi que leur inscription en tant que lieux de production de savoirs.

Publicités