La Pêche chinoise – Seconde Teinture chinoise de Beauvais, 1743

Il s’agit d’une tapisserie française réalisée par la Manufacture de Beauvais. La série de tapisseries a été tissée d’après les cartons du peintre François Boucher. Le peintre à réalisé ces compositions à la demande de Jean-Baptiste Oudry en tant que renouvellement de la série « Première Tenture chinoise » de 1690. L’artiste ne s’est pas occupé de réadapter la série de modelli qu’il a présenté en 1742 au Salon du Louvre. La série compte 50 exemplaires tissés entre 1743 et 1775.

Les différents éléments qui décorent la composition font penser que la scène se passe en Chine, même si un perroquet vert apparaît au côté droit. C’est probablement un ara à cause du blanc autour de l’oeil de l’oiseau.

Plus d’information dans l’article La Seconde Teinture chinoise: le fantasme extrême-oriental de François Boucher par Morgane Mouillade

La pêche - Manufacture de Beauvais,
« La Pêche » pièce de la « Seconde tenture chinoise » de la manufacture de Beauvais
Francois Boucher Peche chinoise (peinture)
« Pêche chinoise », François Boucher, esquisse, 1742
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s