Caspar Netscher – Femme au perroquet, 1666

« Depuis la Haye, où il travaillait, Caspar Netscher pouvait sembler éloigné des réalisations des peintres « à la manière fine » actifs à Leyde. Sa femme au perroquet de 1666, une acquisition récente du musée de Washington, montre qu’il n’en est rien. En effet, le motif de la niche dans laquelle viennent s’inscrire un ou plusieurs personnages -ici, une jeune élégante et son page tenant un plateau d’argent- atteste sa familiarité avec les œuvres de Gerard Dou. L’idée du perroquet vient peut-être de ce dernier, comme semblerait le démontrer le tableau de la collection Leiden. À moins qu’il de faille se tourner vers l’élève le plus célèbre e Dou, Van Mieris, dont notre exposition présente une femme au perroquet. On reconnaît  dans le tableau de Van Mieris comme dans celui de Netscher un perroquet gris du Gabon; cette espèce était particulièrement prisée des élites hollandaises, qui s’en firent rapporter en grand nombre ».

[DUCOS, Blaise, Vermeer et les maîtres de la peinture de genre: l’album de l’exposition, Paris, France, Somogy éditions d’art, 2017, p. 30]

Netscher - femme au perroquet 1666
Netscher – Femme nourrissant un perroquet 1666 Huile sur panneau, 45,7 x 36,2 Washington, National Gallery of Art
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s