Henri Rousseau « Le Douanier » – Paysages tropicaux

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce peintre français montre le monde exotique qui appartient à la culture occidentale, totalement imaginé.C’est ainsi que les jungles de Rousseau présentent des animaux sauvages et imaginés et dans des compositions paisibles mais inquiétantes. Les oiseaux semblent des statues qui témoignent les scènes cachés dans le paysage. Le tableau L’indien d’Amérique se battant avec un gorille, est l’exemple de comment l’artiste mêle des continents, en plaçant un homme possiblement d’un peuple indigène d’Amazonie avec un gorille, un animal africain. Les coiffes en plumes de perroquet tissées sur la tête de l’homme sont typiques des Bororo, largement décrits par les Jésuites et les expéditions portugaises depuis le XVIIIe siècle. La richesse végétale des tableaux vient probablement des serres conçues par des botanistes et jardiniers très en vogue au milieu du XIXe siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s