Fernando Botero – Femme au perroquet 1973

Les peintures de Botero sont fameuses grâce au caractère des personnages qu’il représente, pleins de couleur et de masse corporelle. Ces formes rondes renvoient au désir, à la volupté et aussi a une certaine image stéréotypée de l’Amérique Latine, qu’il peint avec une dose d’humour et d’ironie.

Ce tableau est une référence aux nombreuses femmes au perroquet françaises, qu’il peint lors de son séjour à Paris. En effet, le style qu’il emploie fait penser aux portraits Renoir, ainsi comme ses vêtements et coiffure à la fin du XIXe siècle. La couleur de la robe, verte comme les plumes du perroquet fait que les deux personnages se fusionnent. L’oiseau semble avoir été gonflé de telle sorte qu’il arrive plus à tenir ses pattes correctement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s