Frida Kahlo – autoportraits au perroquet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Frida Kahlo se représente avec des perroquets et la nature, faune et flore mexicaines pour montrer son appartenance culturelle. Les oiseaux ne sont pas seulement des accompagnateurs mais un symbole d’identité.

L’arrière -plan de l’autoportrait avec Bonito est vivant, mais pas d’une manière qui génère beaucoup de gaieté. Kahlo et son animal de compagnie apparaissent sur le feuillage sombre d’un arbuste tropical dont les feuilles sont marquées par les déprédations des chenilles. L’artiste est liée à cette toile de fond de toile d’araignée qui atteint à partir de la brousse pour s’ancrer dans ses cheveux. Dans cette toile, l’une des chenilles se contorsionne dans l’agonie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s