César Calvo de Araujo – Mujer con guacamayo y orquídea-1961

Huile sur toile.

Ce peintre péruvien d’origine amazonien, montre des humains comme nature et la nature humanisée en créant un flou qui les combine en harmonie. Cet artiste avait une formation académique classique occidentale. Mais il comprenait le paysage et le quotidien de la forêt, plus comme un personnage vivant que comme un motif artistique. Sa peinture montre des humains comme nature et la nature humanisée en créant un flou qui les combine en harmonie. Les traits de pinceau gardent la sensation de forte chaleur et humidité des tropiques, ainsi comme l’exubérance de la flore. Un paradis qui était pourtant son quotidien, il le représente avec justesse.

Dans ce tableau, la femme regarde le perroquet qui se pose sur sa main. Elle a étiré son bras pour mieux l’apprécier, son corps ressemble aussi une branche d’arbre où s’est installé le perroquet qui regarde la femme aimablement. Les orchidées et l’oiseau sont à la même hauteur et gardent le même contraste vis-à-vis du fond de la composition. Ici, le peintre associe les plumes de l’oiseau avec les feuilles qui l’entourent. De même, la femme a une forme stylisée qui s’approche à celle de l’arbre à sa droite.

César Calvo de Araujo  Mujer con guacamayo y orquídea  1960

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s